Vivre avec le cancer est un défi. Vous seul pouvez déterminer quelle est la meilleure façon pour vous de faire face au cancer et aux traitements et comment gérer votre vie quotidienne. Vous vous sentirez mieux si vous participez activement à votre propre prise en charge.

En plus des aspects médicaux du cancer, vous aurez à faire face à différentes questions d’ordre émotionnel, psychologique et pratique. Vous devrez peut-être prendre des décisions que vous n’auriez pas eu à prendre autrement concernant vos priorités.

Cette section comprend des techniques qui peuvent vous aider à faire face à la maladie que plusieurs patients ont trouvées utiles, ainsi que des ressources afin de vous aider à trouver l’aide et l’information dont vous avez besoin.


Mettre les statistiques en perspective

Plusieurs statistiques publiées sont dépassées puisqu’elles sont basées sur des méthodes plus anciennes de traiter le cancer. De plus, les statistiques indiquent seulement la façon dont des groupes de patients répondent à une maladie précise ou à un traitement précis; elles ne peuvent pas prédire la réponse d’un individu en particulier. Vous voulez savoir quelles sont vos chances de guérir, mais il importe également d’éviter qu’une attitude positive puisse être copromise de façon négative par des statistiques qui n’ont rien à voir avec vous.

Afin de mieux faire face au cancer, concentrez toutes vos ressources mentales et émotionnelles de façon positive.


Faire face au traitement

Cela peut sembler difficile, mais il est préférable de reconnaître vos émotions, de vous défouler et d’exprimer ce que vous ressentez. Vous pouvez préférer parler à vos proches, à vos amis, à un membre de votre équipe de soins de santé ou à d’autres patients dans le cadre d’une rencontre d’un groupe de soutien. Une réunion d’un groupe de soutien ou groupe d’aide peut être un bon endroit pour parler avec des individus qui ont fait face à des problèmes similaires aux vôtres, pour apprendre comment ils ont géré leur situation et pour partager vos émotions et vos expériences.

Vous pouvez également désirer consulter un conseiller professionnel, tel qu’un psychologue, afin de vous aider à gérer vos émotions. La majorité des gens trouvent qu’ils gèrent mieux leur maladie s’ils ont un bon soutien émotionnel. Trouvez le soutien émotionnel qui vous convient.

Les techniques pour réduire l’anxiété, telles que la méditation ou la relaxation, peuvent vous aider à traverser votre expérience du cancer. Plusieurs programmes, par exemple notre programme de mentorat, sont offerts afin de vous enseigner la façon de mieux gérer le stress.


Relations interpersonnelles

Le cancer change non seulement votre vie, mais également la vie de ceux qui vous entourent. Partager votre expérience du cancer avec des proches peut renforcer certaines relations, mais d’autres peuvent devenir plus tendues et même se terminer.

La plupart des personnes sont encourageantes et attentionnées lorsqu’elles apprennent qu’une personne qui leur est chère est atteinte d’un cancer, mais d’autres peuvent avoir de la difficulté à faire face à leurs propres émotions face à votre diagnostic. Elles peuvent réagir en se retirant, en vous blâmant d’avoir le cancer, en faisant des remarques telles que « tu es chanceux que cela se traite » ou en vous donnant des conseils que vous n’avez pas demandés.

Leurs réactions peuvent vous blesser ou vous fâcher à un moment où vous avez vraiment besoin de soutien. Les personnes qui réagissent ainsi le font en raison de leurs propres peurs et non par manque d’empathie. Vous devez décider quelles seront les personnes que vous informerez de votre diagnostic et de ce que vous leur direz. Avoir quelqu’un d’autre à qui parler peut s’avérer utile et même énergisant.


Âge

Le cancer peut survenir à n’importe quelle étape de la vie d’un individu. Chaque étape apporte son lot de préoccupations, et vous trouverez peut-être utile d’en discuter avec des gens de votre groupe d’âge.

Les jeunes sont souvent préoccupés par l’effet du cancer sur leurs études, la possibilité d’entreprendre une carrière, leurs relations sociales et la possibilité d’avoir un compagnon ou de fonder une famille. Les individus d’âge moyen trouvent souvent que le cancer a un effet sur leur carrière et rend plus difficile la tâche de s’occuper des gens qui dépendent d’eux, tels que des enfants ou des parents âgés.

Les personnes âgées peuvent s’inquiéter des effets du cancer sur leurs autres problèmes de santé, craindre de ne pas recevoir assez de soutien et de perdre l’occasion de profiter de leur retraite.

Il est important de faire face à vos préoccupations et de les gérer. Vous pouvez adhérer à un groupe de soutien précisément destiné aux patients atteints d’un cancer colorectal qui vivent des expériences semblables.


Image de soi

Bien que la perte de cheveux ne soit pas associée à tous les traitements contre le cancer colorectal, vous remarquerez peut-être des changements à court terme affectant votre image, tels qu’une perte de cheveux, une peau sèche, des ongles cassants, une peau plus terne et le syndrome mains-pieds. Le programme Belle et bien dans sa peau enseigne aux femmes atteintes de cancer la façon de prendre en charge leur apparence physique.


Fatigue

La fatigue est un effet secondaire fréquent qui peut vous imposer des limites sur ce que vous pouvez accomplir dans une journée en particulier. Vous devez considérer la question de continuer à travailler ou à étudier à temps plein. Établissez des priorités. Ralentissez le rythme de vos activités et écoutez votre corps. Cessez vos activités et reposez-vous lorsque vous êtes fatigué.


Thérapies complémentaires ou solutions de rechange

La méditation, la relaxation et la visualisation aident souvent les patients atteints de cancer à diminuer leur niveau de stress et d’anxiété, ainsi qu’à maintenir une attitude positive. Il existe plusieurs types de thérapies qui favorisent la relaxation. Votre équipe de soins de santé ou votre groupe de soutien peuvent vous aider à trouver des ateliers qui enseignent ces techniques. L’exercice est également important afin de réduire le stress et la frustration. Faites l’expérience de différentes techniques ou activités afin de trouver celles qui améliorent votre sentiment de bien-être.

Vous pourriez être tenté d’essayer des traitements de médecine « naturelle » tels que des vitamines, des remèdes à base d’herbes ou d’autres thérapies qui, sans preuve médicale à l’appui, sont publicisés comme remèdes miracles contre le cancer. L’utilisation de ces thérapies médicamenteuses de rechange contenant possiblement des ingrédients inconnus qui n’ont pas fait l’objet de tests scientifiques approuvés peut entrer en conflit avec le traitement prescrit par votre équipe de soins de santé et le rendre moins efficace.

Afin de vous assurer que vous recevez le traitement le plus efficace pour votre cas, discutez de votre intérêt pour ces autres thérapies avec votre équipe de soins avant de les essayer, particulièrement durant votre traitement.