Défense des intérêts 101

La défense des intérêts consiste à raconter votre histoire à un décideur par divers moyens, dans le but précis d’inciter cette personne à faire (ou ne pas faire) quelque chose. Il s’agit habituellement d’un processus qui prend du temps avant d’entraîner des résultats concrets, et il n’existe pas de manière unique de défendre les intérêts.

La défense des intérêts se fonde également sur deux éléments essentiels :

  • Votre capacité à raconter votre histoire — cela se fait selon votre propre style et votre propre niveau d’aisance.
  • L’établissement et la création de relations mutuellement avantageuses avec des personnes qui ont le pouvoir d’apporter des changements.

Enfin, la défense des intérêts représente une prise en main personnelle — à savoir la capacité d’exercer une forme de contrôle ou de prendre certaines mesures quant à l’enjeu qui vous tient à cœur.


Créer un plan de défense des intérêts efficace

Bien qu’il soit possible de créer soi-même son plan de défense des intérêts, l’organisme qui représente la cause (p. ex., Cancer colorectal Canada) a souvent déjà pris le temps de développer une stratégie de défense des intérêts composée des trois volets suivants, auxquels les gens peuvent participer.

  • Étape 1 — Détermination du message principal : décidez des enjeux que vous voulez défendre, puis créez les messages principaux correspondants afin d’appuyer votre point de vue. Cette étape consiste à recueillir une grande variété de renseignements et à les résumer de la manière la plus simple possible.
  • Étape 2 — Outils de défense des intérêts : ensuite, décidez des moyens par lesquels vos principaux messages parviendront aux décideurs. Ce sont vos outils de communications, qui sont au centre de tout plan efficace de défense des intérêts. Tout moyen permettant aux gens de communiquer entre eux est un outil potentiel.
  • Voici des exemples d’outils qui peuvent vous aider à défendre vos intérêts :
  • Site Web
  • Infolettre
  • Rencontre en personne
  • Appel téléphonique
  • Lettre, télécopie ou courriel
  • Pétition
  • Campagne de cartes postales
  • Brochure
  • Fiche d’information
  • Journée de défense des intérêts
  • Séance d’information
  • Défense des intérêts en ligne
  • Étape 3 – Votre revendication : Il s’agit de l’objectif de tout plan de défense des intérêts, à savoir d’être capable de demander à un décideur la chose que vous voulez qu’il accomplisse, et non une liste des choses que vous attendez de lui. Votre revendication doit être concrète, elle doit pouvoir être mesurée. Demander son soutien à quelqu’un est comparable à une promesse vide; cela ne mènera jamais vraiment à rien à moins d’expliquer exactement au décideur ce que vous voulez qu’il accomplisse pour manifester son soutien aux enjeux que vous défendez.

Rencontrer les décideurs

Pour commencer, vous devrez peut-être déterminer qui est votre député fédéral ou provincial. L’enjeu que vous défendez déterminera la personne que vous devrez rencontrer. Pour ce qui est des soins de santé, il s’agira probablement de votre député provincial. Dans ce cas, vous pouvez trouver votre député provincial sur Internet.

Parmi tous les outils à votre disposition pour vous aider dans vos efforts de défense des intérêts, une rencontre en personne avec un décideur représente l’un des plus efficaces (dans le cas du gouvernement, un représentant élu ou un fonctionnaire). Rien ne remplace vraiment le fait de se retrouver face à face avec le décideur. Lorsque les messages principaux sont présentés de façon claire, convaincante et cohérente, cela peut contribuer fortement à établir une bonne relation de travail et à faire aboutir votre revendication. Toutefois, le vrai secret du succès lorsqu’il est question de défense des intérêts est de ne jamais abandonner. Par conséquent, multipliez les rencontres et les communications avec votre représentant élu jusqu’à ce que vous obteniez ce que vous voulez.


Développer et raconter votre histoire

Pendant que vous vous préparez à défendre vos intérêts, prenez le temps de créer votre histoire. Rédigez-la si vous le pouvez, ou demandez à quelqu’un de vous aider à la mettre sur papier. Que vous soyez un survivant du cancer, un aidant, un membre de la famille ou un ami, votre histoire est unique et aborde de façon personnelle les enjeux et les défis que vous avez rencontrés. Assurez-vous de bien saisir ces réflexions et ces sentiments. Il s’agit d’un élément fondamental de vos activités de défense des intérêts.

Que vous rencontriez un décideur en personne ou que vous lui écriviez une lettre, vous devriez toujours prendre le temps de lui raconter votre histoire ou votre expérience. C’est ce qui vous permettra d’attirer l’attention de votre auditeur et d’humaniser les enjeux que vous défendez.

Pour en apprendre davantage au sujet de la rédaction de votre histoire, veuillez consulter le document intitulé Raconter votre histoire : un guide de rédaction..


Défense des intérêts et médias

Le partage de votre histoire dans les médias — journaux, radio, télévision et Internet — peut être une excellente façon de revendiquer un changement ou la prise de mesures à l’égard d’un enjeu en particulier. Lorsqu’il est question de défense des intérêts, il est important de garder à l’esprit que la possibilité de parler aux médias de façon proactive ne devrait être envisagée qu’après avoir discuté avec votre représentant élu et lui avoir donné la possibilité de vous aider. L’utilisation des médias permet à votre enjeu de passer de la sphère privée à la sphère publique, et cela peut vous permettre d’atteindre un public plus large et ainsi aller chercher davantage de soutien. Il peut s’agir d’un excellent moyen de faire pression auprès du gouvernement, qui se soucie beaucoup de l’opinion des électeurs.

Pour cette raison, l’utilisation des médias dans un effort de défense des intérêts est une démarche sérieuse qui ne devrait être envisagée qu’après avoir épuisé tous les autres moyens à votre disposition et avoir consulté Cancer colorectal Canada. Nous sommes là pour vous aider!


Médias sociaux et défense des intérêts

Les médias sociaux font partie intégrante du quotidien de nombreuses personnes et, tout comme les médias traditionnels (presse parlée et écrite), ils représentent un puissant outil de défense des intérêts. Les médias sociaux comme Facebook, Twitter et YouTube peuvent vous aider à mieux faire connaître l’enjeu que vous défendez auprès d’un groupe élargi de personnes.

Sous leur forme la plus simple, les médias sociaux facilitent la découverte, la lecture et le partage de nouvelles et de renseignements. L’utilisation des médias sociaux pour mieux faire connaître l’enjeu que vous défendez permet en tout temps aux gens de discuter avec vous et de commenter les renseignements que vous partagez, par des moyens que les médias traditionnels ne permettent pas. En outre, les représentants élus prêtent attention aux renseignements partagés sur les médias sociaux, surtout sur Twitter; toutefois, il est important d’utiliser ces outils de façon judicieuse et au bon moment.

En tant que patient, aidant, membre de la famille ou ami d’une personne atteinte d’un cancer colorectal, vous avez ainsi, plus que jamais, la possibilité de vous exprimer et de communiquer ce que vous avez à dire à un grand nombre de personnes. Plus le nombre de vos contacts ou de personnes qui vous suivent sur les médias sociaux est élevé, plus vous êtes susceptible de faire entendre votre voix et d’atteindre les bonnes personnes.

Commencez par nous suivre sur Facebook, Twitter, Instagram and LinkedIn and contact us Facebook, Twitter, Instagram et LinkedIn et communiquez avec nous si vous avez des questions au sujet de l’utilisation des médias sociaux dans la défense des intérêts.